Chevaux 8 – Hommes 70 – Le train fantôme, 3 juillet 1944

Francesco Nitti

isbn : 978-2-36391-026-4, 108 pages

 

11.00 €

 

Le 3 juillet 1944, un des derniers trains de déportés quitte Toulouse. A son bord, entassés dans des wagons à bestiaux, sept cents détenus. Le voyage, jusqu’à Dachau, doit durer trois jours. Il durera huit semaines. Le convoi va tenter de gagner Compiègne via Bordeaux. Mais les Alliés ont débarqué et la voie est coupée. Il fera donc demi-tour pour rejoindre la vallée du Rhône.
Sans cesse immobilisé, mitraillé à plusieurs reprises par les avions de la RAF, il lui faudra cinquante-trois jours pour traverser la France, dans l’été le plus chaud de la guerre, avec rien à boire ni à manger pour les prisonniers (femmes, résistants, républicains espagnols, juifs) qui espèrent toujours que la Résistance ou les Alliés les libéreront. Parmi eux, certains réussiront à s’évader, dont Francesco Nitti, antifasciste italien, déjà échappé des îles Lipari, engagé dans la guerre d’Espagne dans les Brigades internationales avant de rejoindre la Résistance en France. Sous le titre “Chevaux 8 – Hommes 70”, celui-ci publiera quelques mois après son évasion le récit de ce “voyage, lent comme une agonie”, le plus long de la déportation française.
Les survivants de cette effroyable odyssée baptisèrent leur convoi “Le Train fantôme”…